Une mutuelle optique

Que vous soyez myope, astigmate ou bien presbyte, que vous ayez besoin de lunettes de vue, de repos, solaires ou encore qui sont un mélange de toutes ces problématiques là, vous avez déjà été confronté à un problème de taille : le montant des frais qui y sont liés. Lorsque l’on sait que deux verres spécialement taillés peuvent valoir jusqu’à 400 euros, sans compter là dedans le prix de la monture (si l’on choisit une monture de marque, la totalité de la paire de lunettes revient à 800 euros), on se dit qu’il vaut mieux penser à trouver une bonne mutuelle optique, c’est à dire qui vous permettra de faire un maximum d’économie sur les dépenses liées à votre vue.

De plus, un bon contrat d’assurance santé optique vous permettra de consulter même les meilleurs ophtalmologistes (à savoir que ceux ci sont souvent très « chers ») puisqu’elle prendra à sa charge les éventuels dépassements d’honoraire que ceux-ci peuvent pratiquer. Vous pourrez ainsi profiter d’une prise en charge optimale.

Les frais d’optiques les moins bien remboursés

Lorsque l’on est simplement myope (c’est à dire avec des problèmes de vue liés à la vision de près ou de loin), on a souvent très peu de difficultés pour trouver une mutuelle optique adaptée : la prise en charge des verres pour ces profils là est incluse dans la plupart des contrats d’assurance de base. Là où cela se complique, c’est lorsque l’on a un profil ophtalmologique plus complexe : tels que les astigmates. En effet, les verres de ce type sont très compliqués à produire, et ils courent cher aux opticiens, donc cher à rembourser. Il faut alors s’orienter vers un contrat d’une mutuelle optique performante.

Les bases de remboursement appliquées par la sécurité sociale sont qui plus est tellement faibles : 14€ pour deux verres par adulte, et 30€ pour deux verres pour un enfant (sans parler de 2,84 euros pour la monture d’un adulte, quand celle des enfants n’est remboursée qu’à hauteur de 30 euros et 49 centimes). Les lentilles ne sont pas du tout prises en charge de leur coté, ce qui est paradoxale, à l’heure ou de nombreuses personnes préfèrent s’orienter vers cette solution souvent jugée plus « confortable ».

En résumé, lorsque l’on a des problèmes de vue, une mutuelle optique efficace, peu chère et de qualité est une quasi-obligation si l’on ne désire pas se retrouver avec des montants importants à devoir payer chaque année.


Chaque année? Oui, car, comme le reste, la vue évolue très régulièrement, surtout chez les enfants et les personnes agées.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.8/10 (8 votes cast)

Une mutuelle optique, 4.8 out of 10 based on 8 ratings

Tags: , , , , , , , , ,